11

Comment entretenir sa transmission

Vous l’avez délaissée pendant trop longtemps et elle va finir par vous le faire payer. Vous avez donc décidé de prendre les devants : cette fois, vous vous occupez de votre transmission.

A chaque tour de pédale, votre chaine entraine les pignons de votre roue arrière. Les maillons sont inlassablement en contact avec les dents de votre cassette.

Le métal frotte contre le métal. Sans lubrification, tout s’userait trop vite, se bloquerait, voire se casserait.

C’est la raison pour laquelle vous graissez régulièrement votre transmission.

Mais c’est aussi là que ça se corse.

Cette fine couche de gras va collecter très soigneusement les petites particules de métal et toutes les impuretés que la route va bien vouloir lui céder. Et en la matière elle est généreuse. En particulier lorsque l’atmosphère est humide.

Votre transmission va s’encrasser kilomètre après kilomètre.

Et avec une transmission sale, plus rien ne va. Vos changements de vitesse manquent de fluidité. Voire ils émettent des craquements à vous donner envie de vous terrer au fond du peloton.

Les frottements augmentent, le rendement se dégrade, l’usure s’accélère.

Dans cet article, vous allez découvrir comment nettoyer votre transmission. Après sa lecture, vous saurez même démonter votre cassette, bien utile pour les nettoyages en profondeur.

Ces lignes s’adressent donc en priorité à ceux qui ne l’ont jamais fait. Ou qui cherchent à revisiter leurs basiques. Si vous êtes déjà bien au point sur la mécanique vélo, vous pouvez vous dispenser de cette lecture.

Je détaille chaque étape, photos à l’appui. C’est le but des premiers chapitres de cet article. Vous allez voir, c’est très simple.

Il vous faudra quelques outils adaptés et un peu de dégraissant.

Dans la dernière partie de cet article, je vous aide même à choisir votre dégraissant. Il y en a tellement.

1/ Comment nettoyer simplement sa transmission

Vous voulez donner un coup de propre à votre transmission sans y passer des heures. Voici les quelques étapes à suivre.

Il vous faut :

  • Un chiffon
  • Une à deux brosses : idéalement une large et une fine
  • Éventuellement un boitier de nettoyage de chaine (c’est un petit gadget, rien d’obligatoire)
  • Un dégraissant
  • Un lubrifiant

Étape 1 : Mise en place

Positionnez votre vélo sur un pied d’atelier pour pouvoir manipuler facilement la transmission.

Protégez les étriers de freins arrière qui sont à proximité si vous êtes en frein à disque.

Protégez la partie basse de la jante.

Appliquez le dégraissant sur les pignons, les plateaux, la chaine, les dérailleurs

… soit en le pulvérisant,

…. soit à l’aide d’un pinceau si votre dégraissant est conditionné dans une simple bouteille.

Veillez à ne pas projeter de dégraissant sur les jantes.

Laissez agir quelques minutes

Étape 2 : Nettoyage des pignons, plateaux et dérailleurs

Frottez les pignons et plateaux en commençant avec la brosse large. Puis poursuivez avec la brosse fine pour aller chercher la saleté entre les pignons et plateaux.

Faites tourner pignons et plateaux pour être sûr d’aller partout.

Si vous n’avez pas de brosse, mettez un peu de dégraissant sur votre chiffon et glissez-le entre les différents pignons . C’est alors un petit jeu de patience.

Nettoyez les dérailleurs.

À l’arrière, n’oubliez pas de frotter les galets qui accrochent souvent de la saleté.

Essuyez les pignons plateaux, galets et dérailleurs à l’aide du chiffon.

Étape 3 : Nettoyage de la chaine

Frottez votre chaine à l’aide de la brosse large.

Faites-la tourner pour nettoyer chacun des maillons.

Faites en sorte de nettoyer les 4 côtés de la chaine (dessus, dessous, à droite, à gauche)

Alternative : Vous pouvez utiliser un boitier de nettoyage de chaine.

… versez dedans un peu de dégraissant éventuellement dilué,

… faites passer votre chaine à l’intérieur,

….donnez quelques tours de manivelles.

… Je récupère le liquide dans une bouteille, mon vélociste veut bien ensuite s’occuper de son recyclage.

Essuyez la chaine à l’aide du chiffon.

Étape 4 : Lubrification

C’est l’étape la plus importante. Ne la zappez surtout pas.

Appliquez un peu de lubrifiant sur les axes de chaque maillon de la chaine.

Vous pourrez le faire maillon par maillon, en déposant un peu de lubrifiant sur leur partie haute lorsque la chaine est en bas.

Prenez un repère et faites faire un tour complet à la chaine. Donnez quelques tours de manivelle.

Déposez un peu de lubrifiant sur les articulations de dérailleurs, les galets.

Passez les vitesses sur l’ensemble des pignons et plateaux pour bien répartir le lubrifiant.

À l’aide du chiffon, ôtez l’excédent de lubrifiant.

Vérifiez que vous n’avez pas mis de lubrifiant sur les jantes, sur les patins de freins ou garnitures de freins à disques. Mais si vous avez protégé correctement il n’y aura pas de problème.

C’est fini 😊

La fréquence de nettoyage

Il n’y a pas de règle absolue, certains cyclistes font systématiquement un nettoyage de leur chaine après chaque sortie, d’autres préfèrent attendre beaucoup plus longtemps.

Dans l’ensemble, beaucoup, dont je suis, nettoient leur transmission toutes les 3 à 5 sorties et systématiquement après une sortie humide.

2/ Comment démonter votre cassette

Vous voulez nettoyer votre cassette de fond en comble pour lui redonner son brillant d’origine.

Ou…

Même si votre cassette brille comme un sou neuf, vous voulez la changer à l’approche d’un séjour en montagne. Ou en plaine selon l’endroit où vous habitez. Vous êtes équipés de plusieurs cassettes et, avouez-le, il serait dommage de ne pas être capable de faire le changement vous-même.

Ou…

Votre cassette est au bout du rouleau. Les dents sont usées. Il vous faut la changer entièrement, ou remplacer quelques pignons seulement.

Quel que soit le cas qui vous intéresse, pas le choix : il vous faut la démonter.

C’est une opération finalement assez simple à condition d’être bien outillé et de respecter les étapes que je vais vous décrire.

Il vous faut :

  • Une brosse
  • Un fouet à chaine
  • Un démonte-cassette, dit aussi ‘clé à cannelures’
  • Une clé plate  (en 21mm pour le démonte-cassette que j’utilise) ou une clé à molette ou un étau
  • Un chiffon
  • Un bac

Étape 1 : Démontage de la roue

Veillez à mettre la chaine sur le plus petit pignon pour faciliter le démontage.

Démontez la roue arrière.

Si vous êtes sur un système d’attache rapide, veillez à visser ensemble les petits éléments pour ne pas les égarer.

Étape 2 : Déblocage du contre-écrou

Positionnez le démonte-cassette dans les cannelures.

Si vous avez un étau, bloquez le démonte- cassette entre ses mâchoires

C’est à cette étape que vous utilisez le fouet de chaine pour bloquer la rotation de cassette.

Placez le fouet à chaine autour d’un pignon. Choisissez le plus grand pignon de manière à avoir plus de force. Le fouet va permettre de bloquer la rotation de la cassette.

Desserrez le contre-écrou de cassette dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, soit à l’aide de la clé plate ou clé à molette, soit en faisant tourner la roue si vous avez utilisé votre étau.

Une fois le contre-écrou débloqué, vous pouvez le desserrer à la main à l’aide du démonte-cassette et retirer le fouet à chaine.

Étape 3 : Démontage des pignons

Retirez le démonte-cassette.

Retirez le contre-écrou.

Comme vous pourrez le constater, les pignons sont empilés sur l’axe cannelé du corps de roue libre et sont séparés par des entretoises.

Retirez les pignons et entretoises.

Selon les cassettes, certains pignons sont parfois rivetés entre eux.

Étape 4 : Nettoyage

Préparez un bain de dégraissant (éventuellement dilué, selon les produits). Laissez agir quelques instants.

Nettoyez les pignons à l’aide de la brosse.

Les plus grands pignons demandent un peu plus d’attention. Si vous disposez d’une soufflette à air comprimé, c’est peut-être le moment de l’utiliser…

Essuyez pignons et entretoises.

Profitez-en pour nettoyer le corps de roue libre.

Je dépose alors une très légère couche de graisse, ce qui pourra faciliter un prochain démontage.

Versez le liquide usagé dans une bouteille, soit pour une prochaine utilisation soit pour son recyclage ultérieur.

Étape 5 : Remontage

Remontez les pignons.

Une des cannelures du corps de roue libre est plus étroite que les autres. Alignez-le avec celles de chacun des pignons, ce qui vous assure de les mettre en bonne position. Les cannelures servent ainsi de détrompeur.

Les inscriptions sur les pignons doivent être placées de manière visible.

Alternez pignons et entretoise lors du remontage. Il arrive que certains pignons intègrent leur propre entretoise.

Durant le remontage, vous pourrez vérifier que l’espace entre chaque pignon demeure constant. Si ce n’est pas le cas, vous avez probablement oublié une entretoise à un moment.

Terminez par le contre-écrou de fixation : engagez-le à la main puis vissez-le à l’aide du démonte cassette.

Serrez franchement le contre-écrou à l’aide de la clé plate, ou de la clé à molette, ou en replaçant la roue sur l’étau. Vous devez ressentir le blocage du contre-écrou (spécifications de serrage à 40 N.m en général). Cette opération permet de bien appuyer les pignons les uns contre les autres.

Les pièges à éviter

  • Le démonte cassette : vous pouvez trouver plusieurs modèles. Il existe au moins deux standards : SRAM et SHIMANO. Vérifiez que vous avez bien l’outil adapté à votre cassette.
  • Les pignons et entretoises : veillez à n’égarer aucune pièce lors de l’opération.
  • Usure de la cassette : Rien ne sert de nettoyer une cassette qui arrive au bout du rouleau. D’accord. Mais comment reconnaitre si une cassette est usée ? Il n’y a pas de témoin d’usure sur les cassettes, ce qui rend l’exercice assez difficile. Je vous livre 3 méthodes :
    • D’abord le cas facile. Si les vitesses passent mal alors que les dérailleurs sont bien réglés et que la chaine est encore en bon état, il y a de fortes chances que la cassette soit à remplacer.
    • Si vous observez que les dents de la casette sont usées et ressemblent à des pointes, vous pouvez changer sans regret votre cassette.
    • Il existe aussi un outil simple qui s’applique sur les pignons et qui permet de juger si le pignon est usé ou non. Si vous envisagez d’en acheter un, vérifiez sa plage d’utilisation (certains outils couvrent des pignons de 12 à 24 dents par exemple).
  • Si votre cassette est usée et que vous devez en changer, pensez à vérifier l’usure de votre chaine. Il serait dommage de monter une cassette neuve avec une chaine à changer. Il est souvent admis qu’une cassette dure environ le temps de 3 chaines.

3/ Quel dégraissant utiliser

Que vous vouliez donner un petit coup de propre à votre chaine après une sortie humide…

ou que vous souhaitiez faire un grand ménage sur votre cassette…

voire démonter votre chaine pour lui donner un bon bain, il vous faut un dégraissant.

Rien de plus simple me direz-vous, il suffit d’en acheter un.

Certes.

Vous vous dirigez sur votre plateforme de vente en ligne préférée, ou chez votre vélociste le plus proche…

Et là vous êtes assailli.

Chaque marque y va de son produit. J’en ai dénombré près d’une vingtaine En bouteille, en pulvérisateur, en aérosol. Biodégradable ou pas. Avec des prix au litre variant du simple au triple.

Oui vous avez bien lu.

J’en ai donc analysé une vingtaine.

Je les ai classés en fonction de leur popularité et de leur coût :

  • Pour la popularité, j’ai compté le nombre d’avis ‘5 étoiles’ que chacun de ces produits a obtenu sur 3 plateformes de vente en ligne (Probikeshop, Alltricks et Amazon). Certains articles laissent visiblement le cycliste de marbre et ne recueillent qu’une poignée d’avis. Pour d’autres c’est l’émeute au contraire. Vous allez découvrir quel produit totalise plus de 600 avis 5 étoiles.
  • Pour le coût, j’ai calculé leur prix au litre. Vous verrez qu’il évolue entre 16 et 49 euros par litre.

Mais ce n’est pas tout.

Pour chacun de ces produits, j’ai parcouru les commentaires clients. Vous pourrez prendre connaissance des commentaires les plus précis et les plus intéressants que j’ai pu sélectionner.

Bien entendu, j’ai systématiquement retenu des commentaires positifs et des commentaires critiques.

Tout cet exercice a piqué ma curiosité. J’ai tenu à apporter mon propre grain de sel. J’ai donc testé une partie de ce panorama de dégraissants.

J’ai voulu me faire mon propre avis sur :

  • Les 4 produits les plus populaires (…et il y en a à tous les prix),
  • 3 des produits qui ont recueilli le moins d’avis « 5 étoiles ». Nous verrons si cette apparente indifférence est méritée ou pas.

Vous pourrez les découvrir au gré du catalogue qui vient.

Une cartographie des dégraissants

Avant d’entrer dans le détail, voici une vue d’hélicoptère des dégraissants que j’ai analysés.

Ils sont tous sur le diagramme ci-dessous.

Je les ai classés selon deux axes :

  • Celui de la popularité (axe horizontal, avec le nombre d’avis 5 étoiles recensés)
  • Celui du prix au litre (axe vertical)

En vert, les dégraissants biodégradables.

À présent, vous allez pouvoir passer en revue chacun de ces dégraissants.

Moins de 20 €/l

Pétrole désaromatisé

On commence tout de suite très fort avec le dégraissant le moins cher de ce panorama.

Nombre d’avis 5 étoiles : 9

Prix au litre :  4 €/l

Biodégradable : NON

Meilleurs avis positifs : « Dégraisse très bien pignons, chaine et jante. »

Mon test :

Je l’utilise fréquemment pour des nettoyages courants de la chaine et c’est un produit qui fonctionne très bien, pour un prix imbattable.

Dégraissant NEAT

Nombre d’avis 5 étoiles : 7

Prix au litre :  16 €/l

Biodégradable : NON

Meilleurs avis positifs : « Nettoie bien la transmission, parfait dans les conditions hivernales. »

Avis les plus critiques : « Sur le produit que j’ai acheté, La pompe ne fonctionne pas, impossible de pulvériser le produit. J’ai pourtant essayé toutes les positions de la buse »

Dégraissant WD40

Impossible de ne pas le mentionner, c’est un des produits les plus répandus.

Nombre d’avis 5 étoiles : 139

Prix au litre :  18 €/l

Biodégradable : NON

Meilleurs avis positifs :

  • « Très efficace pour le dégraissage et nettoyage des pièces huileuses comme les chaines… à utiliser avec modération, car la bombe se vide rapidement. »
  • « Après un hiver pluvieux et boueux j’ai pulvérisé le produit sur pédalier, les pignons et la chaine , j’ai laissé agir 30 minutes , repulvérisé et juste essuyé avec un chiffon et le tour est joué. C’est comme sorti d’usine. Plus qu’à regraisser. »
  • « Fait son travail, dégraisse parfaitement bien la chaine du vélo. Appliquer et laisser agir une minute puis essuyer la chaine avec un chiffon. La chaine est nickel. »

Avis les plus critiques :

  • « L’embout de précision n’a pas tenu plus d’une fois, et le capuchon tient maintenant assez faiblement en place. Dommage »
  • « Je me sers de ce produit pour l’entretien de mes transmissions sur mes vélos. Produit au top. Il laisse toutefois un peu de taches sur les jantes. Donc bien rincer et sécher au chiffon. »

Mon test :

 Le dégraissage est efficace, tout en n’étant pas trop agressif. Il laisse une fine pellicule de gras, ce qui ne dispense pas ensuite d’un peu de lubrification à mon avis. 

Nettoyant pour chaine MUC-OFF Chain Cleaner

On enchaine avec LE dégraissant qui a recueilli le plus d’avis positifs :

Nombre d’avis 5 étoiles : 670

Prix au litre : 20 €/l

Biodégradable : OUI

Meilleurs avis positifs

  • « Ma chaine avait été installée il y a environ trois mois et n’avait pas été nettoyée auparavant. Vaporisez sur la chaine avec le pinceau et cela enlève tout. Lavez avec de l’eau savonneuse et le produit se décompose : aucun résidu de graisse ou de spray nettoyant n’est laissé nulle part. Mettez-le également sur un chiffon, utilisez-le pour enlever du lubrifiant qui aurait été pulvérisé sur différentes zones du vélo (comme les roues) et ils sont comme neufs. »
  • « Je vaporise sur la chaine, un coup de chiffon, la chaine est propre et comme légèrement huilée. Quatre jours après elle a toujours le même aspect. »
  • « Après application, les pièces sont ensuite propres. Si vous avez de la graisse à d’autres endroits (vêtements, doigts, etc.), cela vous aide également. »

Avis les plus critiques

  • « Après le nettoyage, la couleur argent de la chaine est bien revenue. Cependant les grains terre ou sable qui se trouvaient dans les maillons ne sont pas partis même après deux passages. Lavage à la main obligé. »
  • « Je trouve que pour être très efficace, on doit faire 2 applications et rincer. »
  • « Sur les dernières canettes que j’ai utilisées, la buse du pulvérisateur n’est pas restée en place. Elle ne cesse de se détacher. » 

Mon test :

Je l’ai utilisé en application directe. La pulvérisation en aérosol est plutôt pratique, mais mieux vaut alors protéger les étriers de freins (à disques) à proximité, et la jante. Toutefois, vu qu’il s’agit d’un dégraissant, le risque me semble faible. L’odeur est agréable et n’est pas tenace.

Trois autres dégraissants sont proposés avec le même prix au litre, les voici :

Muc-Off Bio-De-greased

Nombre d’avis 5 étoiles : 16

Prix au litre :  20 €/l

Biodégradable : OUI

Meilleurs avis positifs

  • « Bonne odeur, efficace et ne projette pas trop. »
  • « Dégraisse très bien toutes sortes d’huiles et de graisses. Côté biodégradable appréciable lorsqu’on est en déplacement ou lorsqu’on rince directement le dégraissant sur une bouche d’égout. Petit plus : il sent bon! »
  • « Produit super efficace pour dégraisser, tout en laissant un voile légèrement gras sur la chaine, ce qui permet de la protéger davantage. Dommage qu’il n’existe pas en version liquide pour pouvoir faire des bains de chaine, afin d’optimiser le nettoyage. »

Avis les plus critiques

  • « Manque vraiment un embout pour faire les petits angles. Impossible de nettoyer une cassette ou pédalier avec.»
  • « Je n’ai toujours pas observé l’efficacité du produit. Il est indiqué qu’il se dissout à l’eau, mais ceci ne fonctionne pas. Je suis obligé de frotter chaque recoin au chiffon, car le produit laisse une pellicule blanche tenace et grasse. Lors du brossage de la cassette, le produit mélangé au lubrifiant de la transmission éclabousse et laisse ainsi des gouttelettes grasses même sur le disque. Pour un produit en spray, je passe donc plus de temps que d’habitude. »
  • « Fait bien son travail, mais il y a une odeur un peu vanillée qui est très forte et que je trouve écœurante et tenace »

Dégraissant pour Chaine GS27

Nombre d’avis 5 étoiles : 4

Prix au litre :  20 €/l

Biodégradable : NON

Meilleurs avis positifs :

  • « J’ai acheté ce produit pour essayer et je suis très content de son efficacité. Il dégraisse très bien la chaine, cassette…Pratique : petit tuyau de précision »
  • « Un bon produit qui dégraisse bien, attention il est très liquide »
  • « Super produit, dégraisse très bien, même les huiles collantes (huiles condition humide). Parfum agréable »

Mon test :

La pulvérisation du produit est assez liquide. Le petit tube fourni en embout est bien pratique. L’effet dégraissant est au rendez-vous, sans problème.

Dégraissant JUICE LUBES DIRT JUICE HERO 

Nombre d’avis 5 étoiles : 1

Prix au litre :  20 €/l

Biodégradable : NON

Meilleurs avis positifs : « Le produit est efficace. Il dégage une bonne odeur sympa, style citron. Très bonne contenance ce qui explique le prix. Je recommande. »

Mon test :  

Pulvérisation en aérosol, pratique d’utilisation et bon effet dégraissant. Il faut l’appliquer assez franchement si la transmission est particulièrement sale. 

De 20 à 30 €/l

On monte un peu en prix et vous pourrez trouver encore beaucoup de dégraissants dans cette fourchette de 20 à 30 €/litre.

ZEFAL BIKE DEGREASER

Nombre d’avis 5 étoiles : 5

Prix au litre :  25€/l

Biodégradable : OUI

Meilleurs avis positifs

  • « J’avais jusque-là utilisé des dégraissants en bombe, il fallait appliquer beaucoup de produit pour dégraisser la chaine et la cassette. Avec ce produit, l’application est beaucoup moins importante, il mousse et permet donc de frotter avec une brosse sans devoir en réappliquer. »

Avis les plus critiques :

  • « Le produit est assez décevant. Il faut 5 à 6 fois plus de produit pour arriver au même résultat qu’avec un produit un peu solvanté et il faut frotter beaucoup plus. Bref, un produit biodégradable, mais aussi efficace que si j’avais pris mon liquide vaisselle. C’est peut-être ce que je vais faire, du produit vaisselle. »
  • « Une efficacité très moyenne en comparaison avec d’autres dégraissants. On en utilise plus et il faut beaucoup frotter. Mais celui-ci n’est pas solvanté et est biodégradable. Un dernier point positif : son prix »
  • « Acheté il y a un mois, il nettoie bien le cadre, les roues, mais je suis déçu, car je pensais que ce serait un bon dégraissant pour la chaine. Peut-être que la mienne était trop sale, mais l’effet dégraissant est sur ce plan très insuffisant. J’ai pris du pétrole désaromatisé et ça a fonctionné immédiatement. »

Finish line Citrus Degreaser

Au classement du nombre d’avis les plus positifs, voici le dégraissant en deuxième meilleure position.

Nombre d’avis 5 étoiles : 524

Prix au litre : 28 €/l

Biodégradable : OUI

Meilleurs avis positifs

  • « Première utilisation de ce produit et grande surprise concernant l’efficacité du produit. Application sur chaines et cassettes avec un pinceau. Puis rinçage abondant à l’eau. Résultat très satisfaisant. »
  • « Ce n’est pas seulement un dégraissant écologique. Il fonctionne parfaitement bien comme un solvant pour enlever tout ce qui est collant. Je nettoie aussi mes mains avec, sans craindre de m’exposer à des produits chimiques nocifs. Bon parfum d’orange. »
  • « J’utilise ce produit dans mon nettoyeur de chaine, celle-ci ressort comme neuf. Vraiment efficace. »

Avis le plus critique :«Très déçu du produit car beaucoup trop efficace. Il nettoie parfaitement la chaine et la cassette, le meilleur que j’ai testé actuellement, mais il endommage tous les autres éléments aux alentours, même dilué à 1 volume pour 5 volumes d’eau. Il faut bâcher toutes les parties du vélo à proximité. »

Mon test :

C’est un produit qui est conditionné en bouteille et qui doit être utilisé dilué : 1 volume pour 5 volumes d’eau pour les nettoyages généraux, et 1 pour 20 pour les nettoyages plus légers. C’est un dégraissant très puissant. À la lecture du mode d’emploi, je m’aperçois que ce produit est ‘assez puissant pour affecter irréversiblement les caoutchoucs et plastiques’. Je le réserve donc aux pièces démontées.

Dégraissant PEATY’S

Nombre d’avis 5 étoiles : 23

Prix au litre :  28 €/l

Biodégradable : OUI

Meilleurs avis positifs

  • « Efficace pour bien dégraisser chaine, patins,  disques. »
  • « Produit très efficace, une chaine en ressort impeccable. Flacon de bonne qualité et pratique avec ces deux types de jet, droit ou moussant »
  • « C’est le dégraissant que je préfère »

Avis les plus critiques

  • « Ce produit laisse des résidus de graisse après le nettoyage. Pour un dégraissage complet, il faut beaucoup de produit et bien frotter/gratter. »
  • « Il mousse, mais c’est à peu près tout ce qu’il fait. Peut-être que si je l’utilisais après chaque trajet, ça fonctionnerait mieux ? Mais qui a le temps pour cela ? J’ai enlevé ma chaine et j’ai essayé à nouveau sur la cassette, mais il n’a tout simplement pas enlevé la graisse du tout »

Nettoyant pour Chaîne RSP JACKY CHAIN

Nombre d’avis 5 étoiles : 2

Prix au litre : 30  €/l

Biodégradable : NON

Meilleurs avis positifs

  • « Ce produit est très simple d’utilisation et sans effort, nettoie la chaine et la rend comme neuve. »
  • « Je l’utilise avec un nettoyeur de chaine, le produit nettoie la chaine en un clin d’oeil sans effort ni salissures. Le résultat est stupéfiant, la chaine est comme neuve. Très bon rapport prix/qualité. »
  • « Utilisé dans un nettoyeur de chaine, il l’a remise en parfait état. »

Avis les plus critiques

  • « Le produit fonctionne bien, mais est très cher »
  • « Très bon nettoyant mais cher, pas de notice d’utilisation en français uniquement en allemand et en anglais »

Mon test :

 J’ai utilisé ce produit en le versant dans mon boitier nettoyeur de chaine. Je fais ensuite quelques tours de pédales, le liquide prend une couleur noire : c’est efficace. Je recommence l’opération avec de l’eau et du liquide vaisselle, j’essuie la chaine avec un chiffon et la voici parfaitement propre. 

Au-delà de 30 €/l

On en termine avec les produits les plus onéreux de ce classement. Certains sont qualifiés d’exceptionnels par leurs supporters. L’un d’eux est spécialisé pour les transmissions électriques.

Dégraissant MONKEY’S SAUCE DEGREASER

Nombre d’avis 5 étoiles : 1

Prix au litre : 32 €/l

Biodégradable : NON

Meilleur avis positif :« L’utilisation est simple et rapide, économique. Peu de produit est nécessaire et il nettoie très bien.”

Bio Chain brite Park Tool

Nombre d’avis 5 étoiles : 24

Prix au litre :  34 €/l

Biodégradable : OUI

Meilleurs avis positifs

  • « Très efficace, n’attaque pas les pièces plastiques ni les joints, pour moi le meilleur dégraissant (j’en ai testé plus de 10 différents GS27, Muc Off, Finish Line….) »
  • « Pas très compliqué à utiliser et efficace. Il faut penser à bien lire les instructions et protéger le sol. Personnellement, je fais le deuxième tour avec eau + liquide vaisselle. »
  • « J’ai nettoyé ma chaine une seule fois avec ce produit, la graisse part presque sans frotter.  Mais le produit est gras. J’ai complété le nettoyage avec un produit à base de jus de citron et la chaine était comme neuve. »

Avis le plus critique: « Ce produit fonctionne parfaitement bien, mais reste assez coûteux pour le nombre d’utilisations. »

FINISH LINE DÉGRAISSANT Echo Tech 2

Voici un produit particulièrement populaire et qui recueille des commentaires fournis :

Nombre d’avis 5 étoiles : 121 (bouteille), 4 (aérosol)

Prix au litre :  34 €/l (bouteille), 36 €/l (aérosol)

Biodégradable : OUI

Meilleurs avis positifs

  • « J’ai essayé beaucoup de dégraissants, mais celui-ci est le meilleur. Achetez le liquide plutôt que le spray pour le meilleur rapport qualité-prix. Mettez un maillon amovible à votre chaine et faites tremper simplement votre chaine dans un récipient et retirez toute saleté restante avec une vieille brosse à dents. Une fois nettoyé, gardez le dégraissant dans le récipient et réutilisez plusieurs fois. »
  • « C’est le meilleur dégraissant que j’ai utilisé et que j’utilise Finish Line Eco-Tech depuis de nombreuses années »
  • « Jusqu’à présent, j’ai nettoyé la chaine avec du gas-oil, lave-vaisselle, etc. ce produit très efficace, le meilleur que j’ai essayé jusqu’à présent. »

Avis le plus critique : « Il m’a fallu plusieurs pulvérisations et essuyages pour enlever toute la graisse. Je pense qu’un pulvérisateur à pompe pourrait être plus écologique.”

Muc Off Drive Chain cleaner

C’est aussi un produit avec de nombreux commentaires et que j’ai pu tester.

Nombre d’avis 5 étoiles : 112

Prix au litre : 36 €/l

Biodégradable : OUI

Meilleurs avis positifs

  • « Bon produit pour le nettoyage de la transmission du vélo. Avec un bon pinceau et ce liquide, les résultats sont toujours bons. »
  • « Excellent pour nettoyer les chaines les plus sales et une petite quantité convient beaucoup mieux que le spray. »
  • « Super nettoyant ! Je l’utilise depuis des années et fonctionne merveilleusement. »

Avis les plus critiques

  • «  Prix incroyablement cher… mais au moins il nettoie exceptionnellement et on en utilise peu »
  • « Nettoie très bien. Cependant, beaucoup trop cher… »

Mon test :

J’ai utilisé ce produit lors du dernier démontage de ma cassette. J’y ai fait tremper tous mes pignons. Il est d’une efficacité spectaculaire. Je n’ai presque pas eu besoin de frotter.

Dégraissant VAR

Nombre d’avis 5 étoiles : 1

Prix au litre :  37 €/l

Biodégradable : NON

Dégraissant Végétal Biodégradable NST WX32

Voici un produit pour lequel je n’ai pas trouvé de commentaires très intéressants et que je n’ai pas eu l’occasion de tester. Je le mentionne néanmoins dans ce catalogue :

Nombre d’avis 5 étoiles : 0

Prix au litre :  40 €/l

Biodégradable : OUI

Dégraissant Shimano

Un peu surpris de ne pas trouver davantage de commentaires très positifs pour le dégraissant de cette célèbre marque :

Nombre d’avis 5 étoiles : 2

Prix au litre :  40 €/l

Biodégradable : NON

Meilleurs avis positifs : « Excellent dégraissant . Usage pratique. Je le recommande. »

Avis les plus critiques : « 200ml est un conditionnement un peu léger pour le prix ».  

Nettoyant pour Transmission FINISH LINE E-SHIFT 

Pour terminer cette revue, voici un nettoyant pour transmission qui a été spécialement conçu pour les systèmes de transmission électrique. Sa composition permet un nettoyage et un dégraissage sans abîmer les composants électriques.

Nombre d’avis 5 étoiles : 2

Prix au litre :  49 €/l

Biodégradable : NON

Meilleurs avis positifs

  • « C’est de loin le dégraissant le plus efficace que j’ai utilisé. Cela fonctionne très bien, spécialement pour la transmission. »
  • « J’utilise leur gamme complète de produits. Je leur fais confiance avec mes manettes électroniques, cassette, etc. »

4/ Maintenant, c’est à vous

Quelques outils, un dégraissant, un lubrifiant : vous êtes prêt à passer à l’action.

L’entretien courant est facile, avouons le, et sans doute le faites-vous déjà. Vous avez peut-être vos petites astuces de nettoyeur : le champ des commentaires ci-dessous vous tend les bras.

Le nettoyage approfondi demande un peu plus de matériel et de méthode. Démonter sa cassette, voir tous ces pignons de désunir, quand on ne l’a jamais fait, on hésite un instant.

Et puis cela prend du temps la première fois. Un peu.

Mais, vous préférez savoir entretenir votre vélo préféré ou attendre qu’on vous le fasse ?

Vous voulez savoir changer votre cassette quand vous partez affronter de nouveaux reliefs ou dépendre d’un atelier ?

Vous préférez savoir le faire, le faire savoir autour de vous ou refuser l’obstacle ?

J’en étais sûr.

Vous verrez, ce petit investissement en vaut vraiment la peine.

Philippe Buard
 

En ce moment, Philippe doit être en train de préparer son prochain article. Avec un objectif : vous faire partager ses expériences et découvertes, pour vous permettre de progresser toujours plus vite.

  • Pierre-Olivier G. dit :

    La transmission…N’est-ce pas le sujet même de ce blog ? Merci Philippe même si plus difficile à faire dans le salon de mon appartement parisien

  • Antoine GOUGEON dit :

    Pour ma part 2 cas :
    — Pour le course, c’est Muc Off Drive Chain cleaner pour nettoyer et la game Muc Off Céramique humide ou sec pour lubrifier.
    — Pour le gravel / commuter, un coup de chiffon et du SQUIRT Lubrifiant. Avant la première utilisation il est très important de retirer TOUT lubrifiant de la chaine.

    • Philippe Buard dit :

      Merci Antoine :). Bien vu.

    • Damien dit :

      Eh ben je vais tout comme Antoine, je suis un fan de la game Muc Off. Pour le dégraissant, j’applique (qqs pulvérisations seulement), je passe juste une brosse très rapidement, un coup de jet d’eau et la chaine et la cassette sont couleur argent. Je passe très sommairement un chiffon pour l’humidité. Et pour la lubrification, les huiles changent tout également (peut être le sujet d’un prochain article), mais la Muc off céramique sec est juste incroyable (à peine besoin de nettoyer sa chaine car ça attrape très peu les impuretées), la game wet attrape nettement plus les impuretées mais résiste à l’eau (j’ai une fois fait une longue sortie où il a plu de manière imprévue sur ma chaine avec de l’huile dry, et je n’avais plus d’huile après une heure de pluie pourtant relativement fine !)

  • jacques.garnier15@wanadoo.fr dit :

    J’attends avec impatience, la rubrique ” Comment régler l’indexation du dérailleur arrière”

  • Boulery dit :

    Bonjour, merci pour cette article.
    Pour le compléter j’ai trouvé un accessoire de nettoyage interessant en Autriche. Il s’agit de microfibre sous forme de lacet (51cm de long) qui permet de nettoyer les cassettes et dérailleur facilement. Marque Finish Line – Gear Floss (en paquet de 20)

  • MACQUART dit :

    J’utilise du nettoyant pour jantes aluminium de voiture biodégradable en bidon de 5 litres.
    Le produit est dilué à 50 °/°. Je le pulvérise sur la chaine, la cassette et les dérailleurs tout en tournant le pédalier et en brossant avec un brosse à dents. Puis rinçage à l’eau. Nettoyage rapide sans efforts.
    Bidon de 5 litres, dilué à 50 °/°: 6.5 euros le litre.
    Je l’utilise depuis 7 ans pour mon vélo et dégraisser d’autres produits.

  • >